Quand Macron croise Mélenchon sur le Vieux-Port

Share

Jean-Luc Mélenchon a également lancé ce dimanche à Marseille un vibrant appel à la gauche du Parti socialiste.

Il aurait été dommage de gâcher le moment.

Déjà en campagne pour les élections européennes dans plusieurs pays de l'UE, Emmanuel Macron s'est entretenu ce vendredi 7 septembre à Marseille avec Angela Merkel pour consolider son "arc progressiste" face aux nationalistes anti-migrants qui progressent en Europe et jusqu'au cœur du gouvernement allemand. Et Emmanuel Macron a profité de cette rencontre opportune, et organisée par les deux camps selon le Figaro, pour dire que le chef de file de la gauche radicale n'était pas " un ennemi ". "J'ai toujours du plaisir à discuter avec Monsieur Mélenchon". "On n'a pas toujours les mêmes idées", a-t-il dit. L'Insoumis s'en notamment pris au Président de la République, l'accusant en effet d'être "le plus grand xénophobe qu'on ait". Multipliant les selfies, au milieu des cris de "Macron" ou "Manu" enthousiastes, il a argumenté une dizaine de minutes avec un jeune homme qui accusait les politiques de carriérisme et lui demandait de s'expliquer sur l'affaire Benalla. "Il serait beaucoup plus tranquille s'il faisait autre chose", a-t-il défendu.

Toutes les rues autour du Vieux-Port étaient fermées à la circulation alors que la foule se pressait autour d'Emmanuel Macron pour échanger quelques mots. Mais devant Emmanuel Macron, l'ancien candidat à la présidentielle a l'air d'avoir du mal à l'assumer, faisant mine ne pas s'en souvenir et évoquant seulement "peut-être une légère exagération marseillaise".

Emmanuel Macron a passé de très longues minutes sur le Quai du Port avant de reprendre la route, escorté par de nombreux véhicules et motos de police. "Il a été sanctionné par l'Elysée dès le lendemain".

"Je ne suis pas venu vous séduire, ni vous courtiser, ni vous admonester non plus d'ailleurs, ni vous reprocher vos nombreuses erreurs, car vous pourriez me faire remarquer que j'en ai partagé un certain nombre avec vous", a assuré le député des Bouches-du-Rhône, qui a lui-même quitté le PS en 2008. "On n'a rien caché".

VIDÉO - Lors d'une manifestation à Marseille ce vendredi après-midi, Jean-Luc Mélenchon a traité Emmanuel Macron de "plus grand xénophobe qu'on ait". "Il faut mettre des moyens pour la sécurité, démanteler les réseaux et déployer la police de sécurité du quotidien" a affirmé le président. "Pourquoi n'avez-vous pas emmené Madame Merkel se promener un peu?" "Je suis content que vous soyez dans ma circonscription", a conclu l'élu de Marseille.

Share