Henry n'est pas venu, GACP n'avait pas les moyens — Bordeaux

Share

Mais selon Joseph DaGrosa, futur repreneur du club aquitain, la seule véritable raison à cet échec fut économique, le salaire demandé par Thierry Henry étant visiblement trop haut pour le club au scapulaire. Nous avons pensé au meilleur pour diriger le club et Thierry a un potentiel immense. Président du fonds d'investissement GACP qui le 28 septembre prochain deviendra officiellement propriétaire des Girondins, l'homme d'affaire américain Joseph DaGrosa l'a confirmé vendredi soir sur les ondes de RMC, précisant que les deux parties étaient véritablement proches d'un accord. Parfois, et de manière amicale, les gens ne sont pas d'accord. "Quand on regarde spécifiquement notre projet, nous comptons agir comme des bienfaiteurs pour le club".

Avec Ricardo, les Girondins de Bordeaux ont trouvé un tout nouvel entraîneur. "Notre honneur est en jeu", a également dit l'homme d'affaires new-yorkais âgé de 54 ans.

"Nous avons eu l'opportunité de rencontrer Thierry Henry à New York il y a quelques semaines. Il est remarquable. J'ai un immense respect pour lui", explique-t-il. On va se concentrer pour faire de Bordeaux une marque à succès. "Nous avons déjà investi dans le club et nous nous attendons à une période de pertes mais avec nos investisseurs, nous pensons que nous pouvons obtenir un club plus profitable financièrement mais aussi couronné de succès sur le terrain", a-t-il poursuivi. King Street représente une gestion de 20 milliards d'investissements, Fortress 40 milliards de fonds, c'est notre garantie.

Share