US Open : quand Serena Williams traite l'arbitre de "voleur"

Share

"Je ne triche pas, je n'ai jamais triché de ma vie, je me bats pour ce qui est juste, vous me devez des excuses", lance-t-elle à l'arbitre. Le deuxième set commence de façon beaucoup plus équilibrée, Serena Williams prend même le meilleur départ en réussissant le break à 2-1, mais elle retombe immédiatement dans ses travers avec deux doubles fautes qui permettent à Osaka de débreaker dans la foulée (3-3). Vous n'arbitrerez plus jamais un de mes matches.

Si son entraîneur Patrick Mouratoglou a reconnu avoir fait un geste à l'intention de Serena, il a critiqué un manque de "psychologie" de l'arbitre. Vous me devez des excuses.

C'est regrettable car cela occulte le grand moment de la jeune (20 ans) Japonais Naomi Osaka, première représentante de son pays à remporter un titre du Grand Chelem. "C'est vous le menteur", reprend Serena quand elle le réalise, hors de ses gonds, avant de qualifier l'arbitre de "voleur". Naomi Osaka doit encore servir à 5-4, pour gagner son premier US Open. Celui-ci lui inflige alors un jeu de pénalité. Sa fébrilité et sa nervosité au cours de cette finale laissent penser que le record de Margaret Court pourrait encore tenir quelque temps.

Un incident rarissime en finale d'un tournoi de Grand Chelem. Elle n'a pas non plus paniqué quand elle s'est fait breaker en début de deuxième set.

New York, Flushing Meadows, le gigantesque du court Arthur Ashe et son atmosphère incomparable: l'US Open, dernière levée du Grand Chelem, est un tournoi à part. En surclassant l'Américaine aux 23 titres du Grand Chelem en finale de l'US Open 2018, sur un score sans appel (6-2, 6-4), elle prouve que cet objectif est déjà atteint et écrit une première page de son histoire. "Je suis vraiment reconnaissante d'avoir pu le faire, merci", a-t-elle adressé à son adversaire.

"Elle a bien joué". Elle aura eu le grand mérite de garder son sang-froid et sa concentration au milieu du chaos de la fin de rencontre. "Félicitations Naomi", l'avait précédé Serena, elle aussi les yeux brillants, en invitant les spectateurs à cesser leurs huées.

Share