On sait ce que Depardieu est allé faire en Corée du Nord

Share

Des chasseurs expulsant des fumées rouges, blanches et bleues - les couleurs du drapeau nord-coréen - sont passés au-dessus de la tour du Juche, monument à la gloire de la philosophie politique de Kim Il Sung.

Dans l'un, on a pu voir un défilé de chars, d'avions militaires et d'infanterie, avec ce message: "La force militaire assure la paix".

Kim Yong-nam, qui a le titre de chef de l'Etat nord-coréen, a déclaré dans une allocution que le pays avait atteint le statu de puissance militaire et qu'il pouvait désormais concentrer ses efforts sur son renforcement économique.

Les spectacles officiels en Corée du Nord se déroulent devant un écran géant qui présente, alors que les artistes font leur performance sur scène, des images des succès que s'attribue le régime. Les gens agitaient des drapeaux et des bouquets de fleurs, souhaitant "longue vie" au leader. De manière plus anecdotique, le monstre sacré du cinéma français Gérard Depardieu était également de la fête, assis en dessous de la tribune principale.

À l'issue de la parade civile, MM. Aux côtés de son invité d'honneur chinois, allié et protecteur, Kim Jung-un semble jouer l'apaisement. Après des années de froid dues aux essais balistiques et nucléaires nord-coréens, les relations se sont nettement réchauffées cette année, permettant Kim Jong-un de rencontrer Xi Jinping trois fois en Chine. Mais le dernier président à s'y être rendu reste Hu Jintao en 2005, et le dernier Premier ministre Wen Jiabao en 2009.

La Corée du Nord profite en général les jours fériés pour mettre en valeur ses capacités militaires et les derniers développements en matière de technologie des missiles.

Les sujets principaux des cérémonies cette année étaient le développement économique de la Corée du Nord et l'unification de la péninsule, divisée depuis la Seconde Guerre mondiale.

"Apparemment, Kim Jong Un a jugé que ce n'était pas le moment de provoquer inutilement M. Trump", a dit Kim Yong-hyun, enseignant d'études nord-coréennes à l'Université Dongguk de Séoul. "Détruisez les agresseurs impérialistes américains, l'ennemi juré du peuple de Corée du Nord!", proclamait le slogan figurant sur de nombreux chars au cours du défilé.

Share