US Open: Naomi, d'origine haïtienne, en finale contre Serena

Share

L'ancien maître du golf mondial, Tiger Woods, a fait part vendredi de sa grande admiration pour sa compatriote Serena Williams, qualifiée pour la finale de l'US Open un an après un accouchement suivi de complications médicales.

Après avoir remporté l'Indian Wells en début de l'année et terrassé l'américaine Serena Williams au tournois de Miami, Naomi Osaka continue de gravir les échelons dans le monde du Tennis en décrochant sa première finale dans un tournoi de Gand chelem.

Serena Williams, en quête d'un 24e trophée en Grand Chelem qui lui permettrait d'égaler le record absolu de Margaret Court, s'est qualifiée pour la finale de l'US Open en surclassant la Lettonne Anastasija Sevastova (18e) en deux sets (6-3, 6-0) en à peine plus d'une heure, jeudi à New York.

"Serena et moi, on se parle quelquefois, mais ce qu'elle a réussi est vraiment remarquable", a indiqué Woods en marge du BMW Championship, avant-dernière épreuve de la saison sur le circuit nord-américain de golf (PGA), dont il est 12e à mi-parcours. Découverte de caillots de sang dans les poumons - alors qu'elle avait déjà fait une embolie pulmonaire en 2011 - cicatrice de césarienne rouverte à cause de fortes quintes de toux, hématome à l'abdomen: la joueuse n'avait eu d'autre choix que de rester alitée six semaines.

"A chaque fois que j'entre sur ce court, je suis tellement reconnaissante d'avoir l'opportunité de pratiquer encore ce sport".

Elle rejoindrait par la même occasion le cercle fermé des mères redevenues championnes. La Belge Kim Clijsters l'avait elle réalisée en 2009 à Flushing Meadows, à 26 ans, dix-neuf mois après la naissance de sa fille Jada. Jusqu'à Wimbledon, où l'ex-N.1 mondiale se hisse en finale mi-juillet.

Rappelons que c'est la deuxième fois que les deux joueuses vont se croiser. À 20 ans, Osaka n'avait jamais dépassé les huitièmes de finale en Grand Chelem avant la quinzaine new-yorkaise.

Share