Squeezie s’excuse auprès de Norman et des accusés de #BalanceTonYoutubeur ! [Vidéo]

Share

Le 6 août dernier, Lucas Hauchard de son vrai nom, accusait sur Twitter certains YouTubeur de profiter de leur notoriété pour séduire des jeunes femmes qu'il décrivait comme vulnérables: "Les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu'ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels on vous voit", avait-il écrit.

Dans cette avalanche de témoignages, certains internautes n'avaient pas hésité à citer nommément certains youtubeurs accusés de harcèlement.

Dans une courte séquence concluant la dernière vidéo postée hier sur sa chaîne, le vidéaste Squeezie a tenu à faire le point sur ses révélations qui ont entraîné la vague de réactions #Balancetonyoutubeur."Je tiens à revenir pour la première et dernière fois sur les tweets que j'avais publiés début août parce que je tiens à m'excuser". "Mais pas tous, attention!".

"La plupart des noms des gens à qui je pensais au moment du tweet sont sortis dans la presse. Ces histoires vont maintenant être réglées devant la vraie justice et pas devant celle de Twitter", ajoute-t-il. Il y a même certaines personnes qui sont allées jusqu'à créer des photomontages de fausses conversations. "En ne donnant aucun nom pour des raisons légales, j'ai créé un malentendu général [.] la conséquence de tout ça, c'est l'immense diffamation que certains youtubeurs ont subi, à cause de moi", déclare-t-il encore. Car outre le fait de noyer la parole des vraies victimes dans la masse, ces attaques ont été extrêmement violentes envers certains vidéastes qui, à entendre Squeezie, n'avaient rien à se reprocher. "Ca a entaché leur image à tort et ils se sont pris un bon paquet de gens mal intentionnés".

Squeezie explique ensuite penser en particulier à Norman Thavaud, l'un des YouTubeurs les plus connus en France, "qui s'est quasiment tout pris dans la gueule". Dans sa nouvelle vidéo, publiée le 5 septembre, l'homme aux 11 000 000 d'abonnés sur YouTube s'excuse pour "l'immense diffamation que certains youtubeurs ont subi, à cause de moi", citant notamment Norman.

Or, ce tweet avait déclenché un flot d'accusations invérifiables sur les réseaux sociaux. Présent sur d'autres réseaux sociaux, il n'a fait aucune mention de l'affaire.

Share