Nadal élimine Thiem au terme d'une incroyable bataille — US Open

Share

"Je me suis dit: +Réveille toi!+, a-t-il raconté".

C'était tout simplement trop pour Rafael Nadal.

Thiem a alors payé sa fébrilité dans les moments cruciaux. À la fin du deuxième set, il arrivait à peine à se déplacer. Premier à breaker, d'entrée, il avait servi pour le set à 5-4 mais avait laissé Nadal égaliser.

Deux affiches plus qu'alléchantes. Enfin dans le quatrième set, dans lequel il a compté un break d'avance (3-1), a laissé filer trois balles de double break et n'a pas non plus converti une balle de 6-5, service à suivre.

Mais Thiem a corrigé le tir in extremis quand il s'est retrouvé à deux points de la défaite dans cette quatrième manche (6-5, 30-30), longue de plus d'1h20, qu'il a finalement arrachée au tie-break.

Novak Djokovic, vainqueur de l'US Open dans les bras de son adversaire Juan Martin del Potro, dimanche 9 septembre 2018 à New York

Mais c'est Thiem qui, au bout de l'effort et de la nuit, a frappé un ultime smash très loin des limites du court, dans le jeu décisif. Le grand Argentin s'est qualifié dans l'après-midi aux dépens de l'Américain John Isner (11e) (6-7 (5/7), 6-3, 7-6 (7/4), 6-2).

Après une débauche d'énergie aussi phénoménale - ajoutée à deux combats déjà éprouvants aux tours précédents - s'impose la question de l'état physique de Rafa. Il a ressenti de l'inconfort au genou droit dès le début de la première manche.

Del Potro (29 ans), de retour en finale à Flushing Meadows, neuf ans après son unique sacre en Grand Chelem, y affrontera le Serbe Novak Djokovic, ex-N.1 mondial (6e), ou le Japonais Kei Nishikori (19e), opposés dans la seconde demi-finale.

Fort du meilleur classement de sa carrière, après s'être offert au printemps son premier titre en Masters 1000 à Indian Wells, suivi d'une finale à Miami, le grand Argentin (1,98 m) est récompensé de sa persévérance par une deuxième finale en Grand Chelem. Le numéro un mondial était mené 7-6, 6-2, quand il a décidé de jeter l'éponge.

Share