Bruno Roger-Petit, porte-parole de l'Elysée, démissionne

Share

Bruno Roger-Petit avait affirmé lors de l'affaire Benalla que l'ancien conseiller avait été sanctionné avec retenue de salaire, ce qui s'était révélé faux. France2 s'est fait confirmer ce départ. Interrogé, l'Élysée s'est refusé à tout commentaire.

Selon France 2, son départ s'inscrit dans une restructuration plus large de la communication du palais présidentiel.

Il avait également déclaré que l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron avait été démis de ses fonctions de "responsable de la sécurité des déplacements du président de la République", alors que des photos montraient que Benalla continuait de s'en occuper. Sylvain Fort sera secondé par la conseillère presse et communication Sibeth Ndiaye, en fonction depuis l'élection du président de la République.

Contacté par le journal Paris Match, Bruno Roger-Petit a infirmé ce que révélait le magazine "Challenges" qui avait annoncé le démission de celui qui est donc toujours porte-parole de l'Elysée. Un tandem déjà à la manoeuvre pendant la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron.

Share