Del Potro sort Isner en quarts de finale — US Open

Share

Victorieux de John Isner lors des quarts de finale de l'US Open, Juan Martin Del Potro retrouvera Rafael Nadal sur les courts américains.

Le début de parcours facile de Juan Martin Del Potro, quatre victoires en trois sets pour composter son billet pour le grand huit, incite à revenir sur sa victoire en 2009, l'unique titre en Grand Chelem de la carrière d'un joueur talentueux et tellement attachant. Sur le gazon londonien, il ne s'en est sorti qu'au bout de 4h 48 min de combat acharné, après avoir été mené deux sets à un (7-5, 6-7 (7/9), 4-6, 6-4, 6-4). Mais il a parfaitement surmonté la frustration de l'avoir perdu sans même avoir concédé la moindre balle de break, au jeu décisif. Mais avant de battre Robin Soderling en finale, Roger Federer avait plus que souffert en demie contre la poutre - autre surnom affublé à Del Potro à cause de son physique longiligne - l'Helvète s'imposant finalement 3-6 7-6 (5) 2-6 6-1 6-4. J'ai joué un tennis solide du début à la fin.

"Je joue sans douleur". Il est satisfait de son niveau de jeu. Ma confiance est à un niveau élevé mais je sais que je peux encore mieux jouer, j'espère le faire au prochain tour. Le géant américain n'a pas failli à sa réputation de gros serveur, expédiant 26 aces tout au long de la rencontre mais cela n'a pas suffi pour faire vaciller le numéro 3 mondial.

Sous les encouragements sonores et chantés - comme deux jours plus tôt contre Verdasco - d'une dizaine de ses amis d'enfance qui ont fait spécialement le déplacement depuis Tandil, sa ville natale, le grand Argentin (1,98 mètres), bien que brisé une fois, n'a jamais été en danger. (Frappe, frappe, frappe Delpo, frappe!). Le fait d'arme sur ce tournoi pour l'Argentin?

Fort du meilleur classement de sa carrière - N.3 mondial - et laissé en paix par ses poignets qui l'ont tant fait souffrir, le grand Argentin (1,98 m) s'affirme, à 29 ans, comme un prétendant de plus en plus sérieux au titre au fil du tournoi new-yorkais.

Il y a un an à Flushing Meadows, c'est également le Majorquin qui l'avait stoppé dans le dernier carré (4-6, 6-0, 6-3, 6-2), en route vers son troisième sacre à l'US Open.

Share