Levée d'une suspicion de choléra à bord d'un avion en provenance d'Algérie

Share

Quelque 140 personnes ont été prises en charge ce mercredi à l'aéroport de Perpignan en raison d'une suspicion de choléra sur un enfant, dans un avion en provenance d'Oran, en Algérie.

Les pompiers ont indiqué qu'un enfant, " susceptible d'être porteur du choléra ", a été évacué vers l'hôpital pour des examens. Les pompiers et les services de secours ont été prévenus par un appel téléphonique des sapeurs-pompiers de l'aéroport. D'après L'Indépendant, ils ont été autorisés à sortir de l'avion "après une désinfection des mains ". La transmission entre deux personnes "est difficile car elle nécessite un contact direct ou indirect, par ingestion" avec des matières contaminées.

L'infection est facile à traiter par réhydratation notamment, par voie orale voire par voie intraveineuse.

Depuis le début de l'épidémie en Algérie, la Direction générale de la Santé est en lien avec la Direction de l'aviation civile pour transmettre les recommandations aux compagnies aériennes. "Il s'agit généralement de personnes provenant de pays touchés par la maladie.Une épidémie ne pourrait pas réapparaître en France", assure-t-elle.

Selon le dernier bilan officiel, daté du 1er septembre, sur les 74 cas confirmés depuis le début de l'épidémie, il ne reste que 10 malades encore hospitalisés.

"Le ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui, déclarait pourtant hier que, "la situation [.] est maîtrisée", mais le dispositif de prévention sera maintenu jusqu'à la compréhension des causes réelles de cette urgence sanitaire", et "jusqu'à ne plus avoir aucun cas suspect". Depuis le 29 août, les autorités n'ont plus annoncé de nouveau cas avéré.

Share