Perpignan : 147 passagers bloqués dans un avion pour une suspicion d'alerte choléra

Share

"Un enfant est susceptible d'être porteur du choléra", il a été "évacué vers l'hôpital pour des examens", ont fait savoir les pompiers.

147 passagers auraient été pris en charge à l'aéroport de Perpignan suite à la suspicion d'un cas de choléra à bord d'un avion en provenance d'Algérie, rapporte l'agence France-Presse (AFP).

Vers 16h, les passagers ont été libérés de leur pseudo-quarantaine et l'avion pouvait redécoller de Perpignan.

Les 146 autres passagers ont eux aussi été évacués, ainsi que les membres de l'équipage. "Des prélèvements vont être faits sur l'enfant pour vérifier" si ce cas est avéré, ont ajouté les secours. Les pompiers et les services de secours ont été prévenus par un appel téléphonique des sapeurs-pompiers de l'aéroport.

Une épidémie de choléra s'est déclarée le 7 août 2018 en Algérie.

L'avion a été autorisé à repartir à vide à Oran où le nettoyage et la désinfection seront effectués, selon la préfecture.

Le choléra est une infection intestinale aiguë due à une bactérie et se transmet par voie orale par l'eau ou par les aliments contaminés. "En effet, a souligné la préfecture, bien qu'il s'agisse d'une pathologie contagieuse, sa transmission interpersonnelle est difficile car elle nécessite un contact direct ou indirect, par ingestion, avec des matières fécales et / ou des vomissures". Elle est facile à traiter par réhydratation notamment, mais peut tuer en quelques heures faute de traitement. Mardi 4 septembre, le ministre de la Santé algérien, Mokhtar Hasbellaoui, avait pourtant annoncé que l'épidémie était "maîtrisée". Il a précisé que le dispositif de prévention serait maintenu jusqu'à la compréhension des causes réelles de cette situation et "jusqu'à ne plus avoir aucun cas suspect".

Share