Stéphane Bern menace de lâcher la mission patrimoine confiée par Emmanuel Macron

Share

Dans un entretien accordé aux journaux du groupe Ebra, l'animateur de télévision Stéphane Bern a affirmé qu'il quitterait sa mission sur le patrimoine si celle-ci n'est "qu'un effet d'annonce".

Côté positif, "je suis satisfait d'avoir réveillé l'intérêt des Français pour cette cause", indique Stéphane Bern. L'argent récolté grâce à la vente des tickets du loto devrait permettre de récolter de 15 à 20 millions d'euros selon la FDJ, qui seront affectés à un fonds spécifique. "Et pendant ce temps, on me laisse me décarcasser pour trouver 20 millions d'euros pour le patrimoine vernaculaire des petits villages", a-t-il regretté à quelques jours du lancement de L'émission patrimoine, programme court diffusé sur France 2 à 20h35. L'objectif est de susciter une grande mobilisation populaire autour d'une loterie et d'un jeu de grattage, pour financer la rénovation de monuments. L'animateur, chargé par Emmanuel Macron d'une mission pour la sauvegarde du patrimoine, a détaillé sur LCI, vendredi soir, les raisons de son avertissement au chef de l'Etat.

Autre point de discorde entre le gouvernement et Stéphane Bern: la loi Elan, qui ouvre la possibilité de se passer de l'avis conforme des architectes des bâtiments de France. "Y compris contre le gouvernement et certaines personnes dans les ministères", ajoute Stéphane Bern, nommé à la tête de la mission sur le patrimoine par le président Emmanuel Macron. "Il y a des attaques contre le patrimoine qui ont fini par m'énerver". (...) Si tout cela n'est qu'un effet d'annonce, je partirai. "Je ne veux pas être un cache-misère", insiste-t-il, évoquant la "fin de l'année" pour faire son bilan.

"À la fin de l'année, on verra plus clair". Ce que je voudrais, c'est que les Français me donnent raison.

Des millions sont attendus pour le patrimoine: les tickets du grand loto pour restaurer des monuments historiques en péril seront en vente à partir du lundi 3 septembre.

Share