Zafar, le dauphin frotteur qui sème la panique dans le Finistère

Share

L'édile a pris une mesure radicale pour éviter le drame: l'interdiction de la baignade.

Connu des kayakistes et skippeurs, le dauphin "Zafar" avait ses habitudes à Plougastel-Daoulas (Finistère), en rade de Brest, mais a récemment migré vers Landévennec et a également changé de comportement. S'approchant des côtes et recherchant le contact avec les humains, il faisait au départ le bonheur des baigneurs qui l'ont surnommé "Zafar".

Un dauphin un peu trop collant.

Depuis quelques jours, le désormais célèbre dauphin baptisé "Zafar" par les amateurs de sports nautiques apeure les baigneurs de Landévennec (Finistère). Certains racontent ainsi comment ils ont été empêchés de rejoindre le rivage par le dauphin, dont le pénis d'une vingtaine de centièmes, est souvent en érection. J'ai pris cet arrêté pour préserver la sécurité des personnes. "Avec un tel arrêté, le maire veut faire passer un dauphin pour une bête presque féroce, totalement imprévisible, susceptible de noyer les gens ", souligne l'avocat, qui nage régulièrement aux côtés de Zafar.

Pour sa défense, le maire de Landévennec explique qu'il a pris cet arrêté après avoir consulté des spécialistes des mammifères marins, en l'occurrence des scientifiques de l'aquarium Océanopolis à Brest. "Sans vouloir faire mal, un coup de la nageoire caudale peut faire beaucoup de dégâts", ajoute Sami Hassani, spécialiste des mammifères marins au parc Océanopolis, interrogé par Le Télégramme. "Selon lui, aucun accident n'a eu lieu entre un dauphin et un humain dans le Finistère " depuis que les deux espèces coexistent ". En pleine période de de reproduction, le mammifère marin a tendance à se frotter aux embarcations et à poursuivre les nageurs.

Share