Kaaris. Une selfie du rappeur à Fresnes fait polémique

Share

Résultat, en attendant leur procès qui aura lieu début septembre, ils ont été mis en détention provisoire (l'un à la prison de Fresnes, l'autre à celle de Fleury-Mérogis).

Kaaris attire visiblement de nombreux regards au centre pénitentiaire de Fresnes.

Interrogé par franceinfo, Cédric Boyer, surveillant pénitentiaire de Force Ouvrière, à Fresnes, a confirmé que le seflie avait bien "été pris au centre de Fresnes", "soit dans une cellule ou une salle d'activité".

Ce même surveillant affirme que l'administration pénitentiaire "a procédé à des fouilles dans les cellules et retrouvé des téléphones portables dans les deux cellules des individus en question", Kaaris et le détenu qui a pris le selfie donc.

Toujours selon Cédric Boyer, une enquête de l'administration pénitentiaire sera mise en place après cette affaire du selfie.

Comme le relève Le Parisien, ce logiciel n'est normalement accessible qu'au personnel pénitentiaire. On y aperçoit le rappeur se promenant dans la cour de la prison. "Il y a là-dedans des informations qui ne sont pas censées être rendues publiques, comme l'emplacement des cellules ou le numéro d'écrou", évoque une source dans les colonnes du quotidien. Mais avant d'embarquer, leurs deux clans se sont violemment affrontés dans une boutique de duty-free sous les yeux de passagers, dont certains ont filmé la scène.

Des vidéos ont également été mises en ligne sur les réseaux sociaux. Et alors que les deux se rejettent la faute pour savoir qui à l'origine de la baston (Booba aurait craint pour sa vie, ce qui l'a obligé à se défendre), des images de la détention des deux rappeurs viennent de fuiter sur internet. Ils risquent jusqu'à sept ans de prison et 100 000 euros d'amende.

Share