Un viaduc s'écroule et fait au moins 30 morts — Italie

Share

Nous adressons à sa famille toutes nos condoléances.

L'effondrement soudain et encore inexpliqué de cet ouvrage massif en béton des années 1960, appelé pont Morandi du nom de son concepteur, a précipité environ 35 voitures et quelques camions dans le vide d'une hauteur de 45 mètres.

Le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, avait déjà évoqué mardi après-midi "une trentaine de morts confirmés", promettant que les responsables allaient "payer, payer tout et payer cher".

D'abord sous la pluie, puis de nuit et désormais sous le soleil, les sauveteurs luttaient sans relâche pour tenter de trouver des survivants sous les débris, tout en faisant attention aux risques d'effondrements.

Selon un journaliste de Buzzfeed, l'Union européenne avait pourtant donné son accord pour allouer 10 milliards d'euros à l'Italie pour des dépenses d'infrastructure, y compris à Gênes.

Des équipes de pompiers - 400 ont pris part aux opérations depuis hier - s'affairent toujours dans les décombres, avec l'aide de chiens et de pelleteuses.

"On ne perd pas l'espoir de retrouver des survivants ", confiait au petit matin Emanuele Gissi, commandant adjoint des pompiers de la région Piémont.

A la lumière des projecteurs, les pompiers n'ont pas retrouvé de survivants dans la nuit mais assuraient ne pas perdre espoir.

Tous se rendaient à un Teknival en Italie et voyageaient à bord du même véhicule, selon plusieurs médias français. "Je ne sais pas comment ma voiture n'a pas été écrasée". Et les prises de position vont crescendo depuis la déclaration du leader de la Ligue, parti d'extrême droite, mardi après-midi, quelques heures seulement après l'annonce de l'écroulement: "C'est le temps des secours, de l'intervention, de la fatigue, de la sueur et de la prière, mais à partir de ce soir doit commencer le temps de l'établissement des responsabilités avec les noms et les prénoms de ceux qui sont coupables de morts inacceptables". "Il est inacceptable de mourir comme ça en Italie", a lancé M. Salvini.

Le président Mattarella a appelé à "un examen sérieux et sévère des causes" du drame. Sa situation, au-dessus de la ville, et à certains endroits très proche d'habitations, a été documentée par le photographe génois Roberto Saba, dont Il Post avait rassemblé des clichés dans un article de 2013. "Les Italiens ont droit à des infrastructures modernes et efficaces", a ajouté le président. Des travaux de rénovation avaient été menés en 2016. Des travaux de consolidation sur la base du viaduc étaient en cours au moment de la catastrophe.

Selon le professeur d'ingénierie à la Faculté de Gênes Antonio Brencich, plus qu'un problème de maintenance le pont aurait en fait présenté des soucis structurels en raison de sa "mauvaise conception". "La maintenance est prioritaire sur toute autre chose et les responsables devront payer", a lui aussi insisté le ministre Toninelli.

L'autoroute A10, dite "autoroute des fleurs", relie Gênes à Vintimille, à la frontière française. Ces recherches ont lieu sur un terrain très escarpé, la région de Gênes se trouvant entre mer et montagne.

"La France est aux côtés de l'Italie" et "se tient prête à apporter tout le soutien nécessaire", a assuré sur Twitter le président français Emmanuel Macron.

Share