Israël Grande manifestation à Tel-Aviv contre la loi sur l’Etat-nation

Share

Ils étaient des dizaines de milliers d'Arabes israéliens à manifester samedi à Tel-Aviv.

"Je peux aller à une manifestation qui appelle à l'égalité des droits (mais) je ne peux pas aller à une manifestation où ils demandent le droit au retour", a déclaré Gabbay à la télévision israélienne.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Des juifs israéliens se sont joints aux manifestants sur la place Yitzhak Rabin et ont crié en hébreu et en arabe " égalité, égalité ", " on ne se taira pas, l'Apartheid ne passera pas ", tout en traitant le premier ministre Benjamin Netanyahou de " fasciste ".

Le texte voté entre dans la catégorie des lois fondamentales qui font office de constitution en Israël. Au total, cinq appels ont été déposés contre la loi devant la Cour suprême.

"Il faut garantir l'égalité de tous les citoyens dans ce pays", a déclaré Yael Valia, une manifestante de 45 ans qui travaille dans une start-up, brandissant le drapeau israélien.

Elle dit avoir tenu à participer avec ses enfants "car il s'agit de leur avenir qui est en jeu".

Une semaine après la minorité Druze, ce sont 30.000 Arabes israéliens qui ont fait entendre leurs voix.

La foule a marché depuis la place Rabin jusqu'au musée de Tel Aviv en brandissant des pancartes en arabe et en hébreux et en entonnant des chants majoritairement en arabe.

La manifestation a été organisée par le Haut comité arabe d'Israël, une organisation non gouvernementale qui représente la communauté arabe d'Israël dans le domaine politique.

Eva Ilouz, une philosophe israélienne d'origine française a affirmé qu'elle n'était pas venue s'établir en Israël "pour bénéficier de privilèges en tant que juive". Samedi, il avait diffusé une vidéo sur son compte Twitter, dans laquelle des manifestants agitent des drapeaux palestiniens.

"C'est exactement pour cette raison que nous avons choisi d'adopter la Loi de l'Etat-nation: nous sommes fiers de notre pays, nous sommes fiers de notre drapeau, nous sommes fiers de notre hymne".

Share