"Stabilisation" au Portugal et en Espagne, mort d'un pompier en Californie — Incendies

Share

Sur place, les pompiers étaient également soutenus par 121 véhicules pour éteindre cet incendie qui faisait rage dans une zone de garrigue.

Depuis une semaine, un épais nuage de fumée s'élevait au-dessus des plages touristiques. Le Premier ministre Antonio Costa avait prévenu mercredi que l'opération devrait "se prolonger dans les prochains jours".

Au Portugal, "les vents ont diminué d'intensité, nous n'avons plus de front actif et la situation est désormais globalement stabilisée mais nous allons rester vigilants car le risque d'incendie va rester élevé vendredi", a déclaré jeudi soir Patricia Gaspar, porte-parole de l'Autorité nationale de la protection civile. La région a déjà été durement touchée par les incendies. Le plus récent en 2016 avait duré dix jours et ravagé 3700 hectares.

L'incendie de Monchique, une région plantée de pins et d'eucalyptus hautement inflammables, a déjà fait partir en fumée quelque 27.000 hectares, selon le Système européen d'information sur les incendies de forêt (EFFIS).

"Il a été tué tôt ce matin (jeudi) dans un accident de la route, sur la Highway 99, dans le comté de Tehama", ont précisé les pompiers.

Depuis qu'il a éclaté vendredi dernier, l'incendie a fait 32 blessés dont un grave et des centaines d'habitants et de vacanciers ont été évacués des alentours de Monchique, un bourg de 6.000 habitants à 164 kilomètres au sud de Lisbonne.

"On sent cette odeur âcre de bois brûlé tout le temps et cela irrite la gorge", explique-t-il en s'inquiétant des braises portées par le vent "qui peuvent allumer un foyer à tout moment". Le gouvernement avait pourtant déployé un dispositif important cette année dans tout le pays pour éviter la répétition des incendies dramatiques de 2017, qui ont fait 114 morts, mais a dû répondre à des reproches sur le manque de coordination des secours. En milieu d'après-midi, différents feux de forêt, certains sur le point d'être maîtrisés, mobilisaient au Portugal plus d'un millier d'hommes et une quinzaine de moyens aériens, selon les services de la protection civile.

En Espagne où plus de 700 pompiers luttent contre un incendie dans la région de Valence, qui menaçait de progresser vers la station balnéaire de Gandia, les autorités espéraient écarter le danger.

Share