Le Premier ministre Jean-Henry Céant officiellement présenté — Haiti

Share

- Le Président de la République, Jovenel Moïse a présenté à la Nation le Premier ministre nommé, Jean Henry Céant, au cours d'une cérémonie réalisée ce mardi 7 août, au Palais national. La fracture au sein de l'APH s'est renforcée, entre autres, du fait du rôle joué par le président Garry Bodeau qui avait pressé le président Jovenel Moïse à montrer la sortie, contre son gré, au Premier ministre Jack Guy Lafontant.

Dans son discours, le président a invité le Premier ministre nommé, après sa ratification, à oeuvrer afin que la population puisse, à nouveau, avoir confiance en l'Etat.

Le Premier ministre nommé Jean Henry Céant recevant son ampliation des mains du président de la République.

Contrairement aux attentes des médias, Me Céant n'a fait aucune déclaration lors de sa présentation officielle. C'est peut-être une erreur de ne pas l'avoir fait parce qu'on analyse ce que dit le chef de l'Etat et surtout ce qu'il ne dit pas dans cette conjoncture.

Les élections pour le mois d'octobre 2019, la Caravane du changement, le dialogue avec les principaux secteurs de la vie nationale dans le but d'établir un climat de paix et de stabilité politique, le combat contre le gaspillage, la lutte pour redonner confiance au peuple haïtien, la rentrée des classes, la lutte pour la réduction du train de vie de l'État, le combat pour un salaire minimum socialement acceptable, sont, entres autres, les questions à prendre en compte par le Premier ministre nommé, une fois sa ratification par le Parlement haïtien. Sera-t-il capable d'apporter de la nourriture dans les assiettes de la population comme l'avait promis le chef de l'État?

" Nous prenons cette nomination comme un acte de trahison et une action hypocrite de la part du président Jovenel Moise à l'encontre des militants qui ont combattu à ses cotés et pour lui", a déclaré l'ancien responsable de l'association des sociétaires victimes des coopératives en faillite. Celle-ci doit identifier et punir les coupables.

Le Président a également appelé la justice à enquêter sur les cas de surfacturation et de trafic d'intérêts dans l'administration publique.

Le sénateur du Sud-Est révèle que le chef de l'État, Jovenel Moïse, ainsi que les présidents des deux branches du Parlement ont eu d'intenses discussions avec M. Ignace Saint Fleur et M. Jean Henry Céant alors pressentis pour le poste de chef de gouvernement. "Le groupe observe afin de comprendre les vrais raisons du choix du Premier ministre nommé, Jean Henry Céant". La réunion du samedi 4 a été ajournée afin de permettre au chef de file de Renmen Ayiti de rentrer au pays.

Share