Après l’amnistie, Bédié dit bye bye à Ouattara — Côte d’Ivoire

Share

"Le président Henri Konan Bedié a rendu une visite de courtoisie au président de la République, Alassane Ouattara, ce mercredi, pour le féliciter, suite aux décisions qu'il a prises lors du message à la nation", indique une note publiée sur la page Facebook de la présidence de Côte d'Ivoire.

Bédié avait souhaité mardi, la transformation de l'ordonnance d'amnistie, "en une loi pour rendre plus inclusif cet acte de réconciliation", dans un communiqué. Déjà accusant le parti en place de complot contre les membres actifs du PDCI-RDA par le limogeage du Ministre Jean-Louis Billon et dernièrement du maire du plateau Akossi Bendjo de son poste.

Le porte-parole du RDR Mamadou Touré a soutenu que "l'initiative" du président "l'a été sans contrainte", estimant que la réaction de l'ex-chef d'Etat "contraste avec l'enthousiasme des Ivoiriens".

Elle renoue ainsi le fil du dialogue entre ces principaux alliés du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir.

SI rien n'est sorti de leur tête-à-tête, en effet, l'on en sait davantage sur le motif de ce déplacement inattendu du président du Pdci-Rda au domicile du président de la République. Alassane OUATTARA, Président d'honneur du Rassemblement des Républicains. Un grand coup se prépare ce soir au siège du Pdci-Rda, qui met en danger des ministres tel Kobenan Kouassi Adjoumani, président du mouvement "Sur les traces d'Houpohouët-Boigny" et d'autres cadres qui ont pris fait et cause pour le Rhdp unifié.

Le PDCI-RDA a, en outre, constaté la présence à cette Assemblée Générale Constitutive de ce Parti Unifié dénommé RHDP, des membres non signataires de l'accord du 12 avril 2018, comme membres fondateurs d'un Parti Unifié RHDP.

Vu toutes les irrégularités, ci-dessus relevées, qui ont eu à entacher le processus de création de ce Parti unifié RHDP.

Au terme de leurs échanges du mercredi 08 août 2018, SEM.

Une décision qui permettra de présenter "des candidats pour les élections municipales et régionales sous sa bannière".

Share