L'immense déception de Kevin Mayer aux championnats d'Europe — Athlétisme

Share

Sans adversaire à sa taille sur la scène continentale, Mayer semblait promis à un premier titre européen, lui qui survole les épreuves combinées depuis la retraite de l'Américain Ashton Eaton après les JO-2016.

Mayer, 26 ans, a décroché son premier titre planétaire l'an passé à Londres, en remportant l'or mondial en plein air, avant de se parer d'or aux Mondiaux en salle à l'heptathlon en mars.

Vous aviez évoqué la hantise du zéro avant la course...

... Parfaitement lancé dans son décathlon en réalisant sa meilleure performance personnelle sur 100m, l'athlète français s'est pris les pieds dans le tapis au saut en longueur. Mais la catastrophe à la longueur a tout balayé. Au bord des larmes, Mayer a préféré jeter l'éponge après avoir dilapidé tout espoir de victoire et de podium. Il n'y a pas de regret mais beaucoup de frustration, et de la tristesse pour mes proches, ceux qui me suivaient et m'attendaient. Ma plus grosse déception, c'est pour eux, pas pour moi. Je ne parle pas de malchance, je mets tout sur moi. Le Tricolore, grandissime favori, s'apprête à quitter Berlin où se tiennent les Championnats d'Europe d'athlétisme bien plus tôt que prévu.

Mayer a commis ce que l'on pourrait considérer comme une erreur en s'engageant à fond sur ses trois sauts, au lieu de prendre moins de risque sur son troisième essai quitte à aller moins loin. "Il n'a pas su dompter cette forme, résume Bertrand Valcin, son entraîneur". "J'espère qu'il rebondira pour faire partie des très grands décathloniens", a ajouté le technicien. Mayer assume de ne pas avoir assuré au moins un saut sur les trois afin de rester dans le coup. Une éventualité que le principal intéressé a très vite balayé. Tout le monde pourra dire qu'il fallait que j'assure, mais en quatre ans, je n'ai jamais assuré, mais personne ne m'a jamais rien dit parce que je n'ai jamais mordu. Je ne pense pas que le fait de regarder la planche fasse que tu ne mordes pas, au contraire.

Est-ce qu'en tant qu'homme, je me serais félicité de faire 6,90 m? Ce n'est pas ça le déca, le déca c'est se faire plaisir et s'exprimer à 100% à toutes les épreuves. Et je n'étais pas blessé cette année, je pouvais le faire. "Mais malheureusement, cet état de forme est gâché".

Avant de prendre congés des journaliste, Kevin Mayer a d'ores et déjà donné rendez-vous à ses fans: "J'étais prêt". Et c'était déjà à la longueur. "Je suis dans un combat intérieur", a-t-il expliqué.

Share