Un prince saoudien investit dans Snapchat

Share

Snapchat enregistre une perte historique de 3 millions d'utilisateurs au cours du deuxième trimestre 2018, c'est une première depuis l'introduction en bourse de l'entreprise.

Introduite en Bourse en mars 2017, l'entreprise Snap se définit comme une " camera compagny".

Malgré la chute de ses abonnés, le réseau social a enregistré des résultats encourageants au dernier trimestre avec une perte réduite de 353 millions de dollars. La plateforme a alors créé deux pages séparées pour les stories (ces photos ou vidéos qui disparaissent au bout de 24 heures): une pour les célébrités et les médias, l'autre pour ses amis.

Evan Spiegel, le PDG de Snap, attribue cette baisse au nouveau design très controversé de l'application. Le redesign de l'application, mise à jour en janvier, avait provoqué un tollé - le fondateur Evan Spiegel avait même reçu une pétition signée par 1,2 million de personnes réclamant le retour de l'ancienne version.

Afin de calmer les mécontents, Snapchat a tout d'abord lancé un système d'onglet pour aider les utilisateurs à organiser le contenu.

Paradoxe: si la situation financière de Snapchat est excellente, l'application compte de moins en moins d'utilisateurs et d'utilisatrices. Cela ne va sans doute pas en s'arrangeant, car pour couronner le tout, Instagram a de nouvelles fonctionnalités, que n'a pas Snapchat, comme le sondage, les questions anonymes ou encore l'insertion d'une musique dans les Stories.

Il reconnaît en tout cas que la baisse du nombre d'utilisateurs actifs quotidiens est principalement due à la refonte de l'application.

Ces mauvais résultats sont tempérés par Evan Spiegel: le nombre d'utilisateurs actifs par mois a progressé.

La part de la publicité programmatique est ainsi passée de 18 % à 75 % du total en un an, la société misant de plus en plus sur les enchères et améliorant sa capacité de ciblage. "L'impact à court et long terme sur notre nombre d'utilisateurs est difficile à prédire". C'est 8 % de plus que l'an dernier à la même période.

La firme de Venice Beach est capable d'extraire de plus en plus de recettes d'un parc d'utilisateurs réduit. Enfin, si la société a un coup de mou avec ses utilisateurs en Amérique du Nord et en Europe, elle connaît une croissance à l'international, qui représente 32 % de ses revenus, contre 19 % il y a un an. Reste à savoir si "Snappables", les lunettes connectées récemment lancées par Snapchat et destinées à partager des expériences de réalité augmentée avec ses amis, lui permettront de retrouver un nouveau souffle.

Share