23.500 voitures rappelées en France — BMW

Share

La division sud-coréenne de BMW a présenté ses excuses pour "l'inquiétude" suscitée par ces récents problèmes. Il s'agit de remplacer un composant défectueux destiné à réduire les émissions des moteurs, indique le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) à paraître mercredi. Cette action de retour d'une grande ampleur fait suite à une action similaire qui vient d'être lancée en Corée du Sud. La marque a alors dû organiser un vaste rappel de 100.000 voitures après avoir présenté ses excuses.

Une conférence de presse qui intervient après que le ministère des Transports sud-coréen ait sommé le constructeur bavarois de répondre au scandale "de manière plus responsable". Celui-ci génère des dépôts excessifs et provoque l'embrasement des moteurs. De son côté, BMW et son vice-président en charge de la qualité Johann Ebenbichler a incriminé le refroidisseur du système de recirculation des gaz d'échappement pour ces incidents et précisé que le problème n'était pas lié uniquement à la Corée du Sud mais à "d'autres régions", sans préciser quels pays sont concernés.

L'entreprise bavaroise a utilisé les même programmes et composants informatiques pour ses véhicules en Europe et a déclaré qu'elle avait décidé d'entreprendre les "mêmes campagnes" de rappel qu'en Corée du Sud.

Share