Le président Alassane Ouattara amnistie l'ex-"Dame de fer" Simone Gbagbo — Côte d'Ivoire

Share

Jugée et condamnée en 2015 à vingt ans d'emprisonnement pour "infractions contre la sûreté de l'État", Simone Gbagbo a été graciée lundi par l'actuel président ivoirien, Alassane Ouattara.

Le président Alassane Ouattara a annoncé, lors d'une adresse à la nation très attendue, ce lundi 6 août 2018, avoir signé une amnistie, qui devrait mettre en liberté ou consacré la liberté provisoire de près de 800 prisonniers politiques. "Sa priorité actuelle est de retrouver sa famille et ses proches et de passer avec eux des moments d'intimité et de retrouvailles". Lors d'un autre procès ouvert en 2016, Simone Gbagbo avait été acquitée des chefs d'accusation de " crime contre l'humanité " et " crimes de guerre " pour son rôle joué dans la crise post-électorale de 2010-2011, qui avait fait environ 3 000 victimes.

Dans un rapport confidentiel dont l'AFP a eu connaissance jeudi dernier, les ambassadeurs de l'Union européenne en Côte d'Ivoire qualifiaient la question de la réconciliation de "faille majeure" des sept ans de pouvoir du président Ouattara. Alassane Ouattara discours à la nation 58è anniversaire de l'indépendance. "J'invite tous (ses) bénéficiaires à faire en sorte que notre pays ne revive plus jamais de tels événements et ne sombre plus jamais dans la violence", a-t-il insisté.

Simone Gbagbo a sa sortie de prison
Simone Gbagbo a sa sortie

Il a annoncé aussi la libération de Souleymane Kamaraté (dit "Soul to Soul"), chef du protocole du président de l'Assemblée Nationale Guillaume Soro, emprisonné l'an dernier après la découverte d'une cache d'armes dans une de ses maisons, une affaire qui avait fait grand bruit. Pour moi, cette amnistie était à mettre sur le compte des rumeurs, je l'ai apprise en regardant le président Alassane Ouattara ce soir à la télévision", a déclaré à Jeune Afrique Me Rodrigue Dadjé, dans les minutes qui ont suivi l'annonce "Je vais prendre contact avec le ministère de la Justice.

Les prochaines élections, municipales et régionales couplées, sont prévues le 13 octobre, et la présidentielle en 2020.

Share