La Californie vit le pire incendie de son histoire

Share

Le Mendocino Complex est devenu lundi le plus grand incendie de l'histoire de Californie, battant un record établi seulement huit mois plus tôt.

L'incendie, dit " incendie du Mendocino Complex ", a battu le triste record de l'incendie Thomas qui avait détruit 114.078 hectares de terrain en décembre 2017. Il a fait au moins deux morts.

" Les équipes de pompiers essaieront maintenant de profiter des températures plus basses " pour renforcer leurs mesures de contrôle de l'incendie, a ajouté CalFire.

Un autre incendie, Carr, qui sévit aussi dans le nord de l'Etat, a tué 7 personnes et détruit plus de 1.600 bâtiments, dont un millier de logements.

Si intense qu'il a généré un tourbillon semblable à une tornade de feu, il a été provoqué selon les autorités par la "défaillance mécanique d'un véhicule " ayant provoqué des étincelles dans une zone devenue une véritable poudrière en raison de la sécheresse. Enfin, l'autre grand incendie de la région, le Ferguson, qui a provoqué la fermeture partielle du parc national de Yosemite, en pleine saison touristique, n'est pour l'instant pas contenu entièrement. Si certaines ont été autorisées à rentrer chez elles ces derniers jours après le passage des flammes, 42 000 l'étaient encore lundi.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été évacuées depuis mi-juillet.

En guise de démenti, le quotidien américain cite Daniel Berland, directeur adjoint de Cal Fire, agence californienne de lutte contre les incendies: "Nous avons beaucoup d'eau pour lutter contre ces incendies, mais soyons clairs: le changement de notre climat mène à des incendies plus graves et plus destructeurs".

Ces feux sont "extrêmement rapides, extrêmement agressifs, extrêmement dangereux ", avait décrit lundi Scott McLean, un chef adjoint de Calfire. Il est formé par deux foyers distincts allumés le 27 juillet, le Ranch Fire et le River Fire, qui ont fini par se rejoindre en quelques jours. "Voyez à quelle vitesse cet incendie du Mendocino Complex est monté dans le classement des sinistres", a souligné M. McLean.

"Les incendies de forêt en Californie sont amplifiés et aggravés par les mauvaises lois environnementales qui ne permettent pas d'utiliser correctement des quantités massives d'eau facilement disponible", a affirmé le président américain dans un tweet, lundi. Selon lui, l'eau serait détournée vers l'Océan Pacifique. "Il faut aussi couper des arbres pour empêcher le feu de se propager", a-t-il poursuivi.

Share