Vingt morts dans l'accident d'un avion militaire de collection suisse

Share

L'avion, un trimoteur Junkers JU52 HB-HOT, construit en 1939 en Allemagne, appartenait à la compagnie JU-Air, fondée en 1982 par des amis de l'armée de l'air, qui souhaitaient continuer à faire voler trois avions de ce type réformés par l'armée de l'air suisse. Et il est très lourd: 20 morts soit l'ensemble des 17 passagers et des 3 membres d'équipage.

"La police a la triste certitude que les 20 passagers ont péri", a déclaré une porte-parole, Anita Senti, lors d'une conférence de presse organisée à Flims, au pied du Piz Segnas, qui culmine à quelque 3.000 mètres. L'avion s'est écrasé contre le versant ouest du Piz Segnas, à une altitude de 2 540 mètres.

Selon un témoin qui se trouvait dans un refuge de montagne au moment de l'accident, cité par le journal 20 Minutes, "l'avion a fait un virage de 180 degrés vers le sud et est tombé comme une pierre vers le sol".

L'avion avait décollé samedi après-midi à 17h00 (15h00 GMT) de Locarno, à la frontière sud de la Suisse, en direction de Dübendorf, dans le canton de Zurich.

Si les causes de la catastrophe ne sont pour l'heure pas connues, une enquête a été ouverte par le ministère public de la Confédération, en collaboration avec le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE), le ministère public des Grisons et la police cantonale. "L'espace aérien au-dessus du lieu du drame a été fermé, jusqu'à ce dimanche soir. avait été fermé jusqu'à dimanche soir".

Sur le site internet de JU-Air, on peut lire: "Les équipes de JU-Air expriment leur profonde tristesse et adressent leurs pensées aux passagers, aux membres d'équipage, aux familles et aux amis des victimes".

Sur son site, la compagnie a indiqué que ses vols étaient pour l'instant suspendus. Ses pilotes sont d'anciens militaires et pilotes professionnels, tous volontaires. L'avion a immédiatement pris feu et les secouristes n'ont pu retrouver aucun survivant.

Share