Se faire opérer pour ressembler à un filtre Snapchat

Share

Ce 2 août, des chercheurs du département de dermatologie de l'Université de Boston ont publié un rapport dans lequel ils s'inquiètent des filtres disponibles sur des applications comme Snapchat qui "altèrent la perception de la beauté des gens dans le monde ". Ces filtres nous donnent-ils des complexes? Elles ne veulent plus ressembler à leurs idoles Rihanna, Kim Kardashian, Beyonce ou Shakira mais simplement à leur double virtuel. Il s'agit de patients qui cherchent à faire de la chirurgie esthétique pour ressembler à la version "filtrée " d'eux-mêmes, avec des lèvres plus charnues, des yeux plus gros ou un nez plus fin. Cette tendance a un nom: la dysmorphobie. Elles sont prêtes à passer sur le billard pour n'avoir aucun défaut physique!

Les chirurgiens tirent la sonnette d'alarme en rappelant que ces attentes sont irréalistes. Elle appelle ses confrères à ne pas accepter d'opérer ce genre de personnes. Elles ont comme objectif: être populaire et enregistrer de nombreux likes sur les réseaux sociaux.

Selon les trois spécialistes, de plus en plus de jeunes Américaines consulteraient un chirurgien avec pour modèle une photo d'elles avec un filtre.

Share