Pékin rajoute 60 milliards de dollars de représailles contre Washington — Guerre commerciale

Share

Washington a accentué la pression sur la Chine cette semaine en proposant d'imposer des droits de douane de 25% à 200 milliards de dollars (173 milliards d'euros) de produits chinois importés.

La Chine s'est dite prête vendredi à imposer de nouveaux droits de douane sur 60 milliards de dollars de biens américains, en réponse au durcissement des menaces de Washington et au risque d'une escalade du conflit commercial entre les deux superpuissances. Pékin avait déjà dénoncé un " chantage ".

Il faut désormais ajouter à cela de nouvelles surtaxes douanières, mis en place le 6 juillet dernier, qui ciblent cette fois-ci 34 milliards de dollars d'importations chinoises.

"Les Etats-Unis ont provoqué de manière répétée une escalade de la situation contre les intérêts des entreprises et des consommateurs", a commenté le ministère chinois du Commerce dans un communiqué.

Dans le détail, les surtaxes douanières élaborées par Pékin s'échelonnent entre 5% et 25%, et s'appliqueront à 5.207 types de produits américains, a précisé dans un autre communiqué le ministère chinois des Finances.

Ces surtaxes visent notamment une large variété de produits agricoles, dont le boeuf, des textiles, des composants chimiques, de petits avions et pièces aéronautiques, ou encore le gaz naturel liquéfié, mais également. un type de préservatifs, menacé d'être taxé à 25%.

"Toute menace ou tout chantage unilatéral ne fera qu'exacerber les différends", a, lui, martelé le ministère du commerce chinois.

"Cette menace de représailles intervient alors que le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, a exhorté les Etats-Unis à " garder la tête froide " et à négocier " sur un pied d'égalité ".

De fait, le régime communiste ne ferme pas la porte à une reprise des pourparlers, mais seul "le dialogue, sur la base du respect mutuel, de l'égalité et des bénéfices communs, est une voie efficace pour résoudre nos différends commerciaux", souligne le ministère du Commerce.

Les derniers chiffres du commerce extérieur américain, publiés ce vendredi, auront de surcroît irrité plus encore Washington contre Pékin: alors que le déficit commercial global des Etats-Unis a atteint 46,3 milliards de dollars en juin, soit une hausse de 7,3 % inédite en 19 mois, le déficit américain vis-à-vis de la Chine s'est sur la même période encore creusé de +1,3 %, à 32,45 milliards de dollars.

Mais Washington a, une semaine plus tard, tiré une nouvelle salve en dressant une liste supplémentaire de produits chinois importés d'un montant de 200 milliards de dollars par an, qu'ils menacent de taxer dès septembre.

Ce répertoire hétéroclite comprenait poissons et fruits de mer, pneus, articles en cuir, bois, papier ou encore des composants chimiques.

Selon lui, il s'agit avant tout d'"une option supplémentaire pour encourager Pékin à changer sa politique et son comportement préjudiciables".

Ces représailles étaient "nécessaires (.) pour défendre la dignité du pays et les intérêts de son peuple, préserver le libre-échange et le système multilatéral, et protéger les intérêts de tous les pays du globe", ajoutait-il.

Le pays asiatique pourrait toutefois absorber plus facilement les contrecoups économiques, grâce à des mesures de relance budgétaire, tandis que le récent repli du yuan avantage les exportateurs chinois.

Donald Trump [VIDEO] ne reculent devant rien, et arguent toujours autant le slogan qui fait sa force depuis maintenant deux ans: "America First".

Share