Canicule: EDF réduit la production à Fessenheim

Share

EDF a annoncé avoir arrêté plusieurs réacteurs nucléaires depuis jeudi 2 août à cause des fortes chaleurs sur le territoire ces derniers jours.

Deux réacteurs de l'est de la France ont été arrêtés vendredi, afin d'éviter une hausse trop importante de la température du Rhône, tandis que la production de Fesseinheim, également dans l'est, a été réduite, a-t-on appris auprès d'EDF, l'électricien français.

Trois réacteurs sont concernés: celui de Saint-Alban 1, dans l'isère, qui a été arrêté ce jeudi matin, il a été remis en route à la mi-journée et ceux de Saint-Alban 2 et 3 dans l'Ain, ont réduit leur puissance, pour ne pas réchauffer l'eau.

La mise à l'arrêt du réacteur a été opérée "de manière programmée en raison des conditions climatiques actuelles et pour respecter les autorisations de rejets thermiques dans le Grand Canal d'Alsace", a expliqué l'entreprise sur son site internet en faisant état de l'adaptation de la puissance du deuxième réacteur de Fessenheim à la chaleur ambiante.

En cas de fortes chaleurs, la centrale doit moduler sa production, afin de limiter l'échauffement de l'eau prélevée puis restituée au Grand Canal d'Alsace, dont la température moyenne journalière ne doit pas dépasser 28 degrés. La plus vieille centrale du parc nucléaire français, dont la fermeture est programmée, prélève, elle, de l'eau dans le Grand Canal d'Alsace.

Le département du Haut-Rhin a été placé en vigilance "orange" canicule comme 66 autres départements en France.

Cette moindre production nucléaire d'EDF intervient en une période où la demande d'électricité est réduite, notamment avec la baisse de l'activité économique liée aux congés du mois d'août. Le second a également vu sa production réduite. La chaleur devrait connaître un léger répit dimanche, avant un nouveau pic lundi et mardi.

Share