Canicule : jusqu'à 40°C et des routes bien chargées dans le Sud

Share

Une frange du pays reste épargnée dans le nord, ainsi que sur le littoral de la Manche, une partie de la façade atlantique et quelques départements dans des zones de montagne.

Avec 66 départements en vigilance jeudi après-midi, on égale quasiment le record du 21 juin 2017, où 67 départements avaient été en vigilance orange au même moment. Depuis l'Île-de-France, il était recommandé de partir avant 05H00 pour éviter les bouchons, notamment dans la vallée du Rhône, ainsi qu'entre Poitiers et Bordeaux, ou autour de la Méditerranée, de Narbonne à Marseille.

Le danger est plus grand pour les personnes âgées, les personnes atteintes de maladie chronique ou de troubles de la santé mentale, les personnes qui prennent régulièrement des médicaments, et les personnes isolées.

Un "deuxième pic" en début de semaine. Mais "on est loin de la canicule de 2003". Les Français tentent tant bien que mal de se rafraichir.

De son côté, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a indiqué jeudi qu'il n'y avait "à ce stade pas de suractivité" dans ses établissements liée au nouvel épisode de canicule, mais que "ses impacts sanitaires pourraient se manifester dans les prochains jours".

Embouteillages sur l'autoroute A7 à Lyon, le 3 août 2018.

Très présente sur le terrain médiatique, la ministre veut montrer la mobilisation de l'État pour conjurer le spectre des catastrophes de 2003 et 2006, où les canicules avaient causé la mort de plusieurs milliers de personnes.

Face à certaines critiques, comme celles de Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes de France, qui a évoqué "une saturation des services des urgences", le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a assuré vendredi qu'il n'y a avait "pas de tension générale dans les services d'urgence". La FNSEA juge la situation "préoccupante" pour ceux touchés par la sécheresse et les restrictions d'eau dans certains départements. "Les fortes chaleurs devraient résister davantage à l'Est et notamment sur le Sud-Est", indique Météo France.

Ces températures caniculaires s'ajoutent à des conditions de circulation routière "extrêmement difficiles" prévues pour le second week-end du traditionnel chassé-croisé entre les "juillettistes" et les "aoûtiens", avec un samedi classé noir dans le sens des départs, prévient Bison Futé.

Share