Urgent / Révocation de Bendjo : Bédié "condamne la dérive autoritaire" de Ouattara

Share

La décision fait suite à un "contrôle (...) du 20 au 27 juillet 2018 dans les communes du district d'Abidjan", au cours duquel "de graves déviations" ont été constatées dans la gestion de Akossi Bendjo. "Nous sommes en application des textes en vigueur", a-t-il conclu.

Le Maire de la commune du Plateau, Akossi Bendjo a été révoqué de son poste pour faux et usage de faux, grave déviation dans la gestion et faux en écriture publique, a annoncé ce mercredi le porte parole du Gouvernement, le ministre de la Communication et des Médias, à l'issue du Conseil des ministres.

Depuis deux semaines le directeur financier de la mairie du Plateau est en détention à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA, la plus grande prison du pays) pour les mêmes délits. Révocation de Bendjo, les preuves de l'illégalité: Tout ça pour Sawegnon?

Le PDCI-RDA constate que cette révocation vient s'inscrire dans une série qui cible ses élus et ses cadres Militants; notamment le limogeage de l'Inspecteur Général d'Etat Emmanuel NIAMIEN N'GORAN et la suspension illégale du Président du Conseil Régional du Hambol, le Ministre Jean-Louis BILLON.

A en croire le porte-parole du Sphynx De Daoukro, la révocation du maire Bendjo n'est autre qu'une affaire politique. "Le Pdci-Rda considère que la révocation du maire Noel Akossi Bendo est une affaire politique", a lu N'Dri Kouadio Narcisse qui a indiqué que cette démarche du gouvernement qualifiée de dérive autoritaire, pourrait entraver la paix, la stabilité et la cohésion sociale en Côte d'Ivoire. Le PDCI-RDA souligne que cet acte posé, en pleine période de préparation des élections locales, porte atteinte gravement à la démocratie et à l'Etat de droit.

Le PDCI-RDA appelle les Militantes et Militants à la vigilance et leur demande de demeurer mobilisés et de rester constamment à l'écoute des mots d'ordre du Parti pour les actions à venir.

Share