Apple profite au troisième trimestre des iPhone plus chers

Share

Bien que les ventes de ces téléphones intelligents se soient révélées, en volume, un peu en-dessous des anticipations, avec 41,3 millions d'unités écoulées (+1%), Apple a fait largement plus que le compenser grâce à une hausse des prix de vente. Il faudrait que le titre atteigne 206,50 dollars pour atteindre le seuil symbolique des 1.000 milliards de dollars de valeur boursière.

Le groupe a utilisé son abondante trésorerie pour soutenir son cours, consacrant 20 milliards de dollars à racheter ses propres actions sur la période, dans le cadre d'un programme de 100 milliards.

Les marchés étaient attentifs à tout signe inquiétant dans cette publication, que ce soit à propos des d'iPhone ou de signes montrant que la firme à la Pomme pourrait pâtir de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, un de ses principaux marchés et dont la firme de Cupertino (ouest) est très dépendante. Ils sont en progression de 31% à 9,5 milliards de dollars. Il y a une interdépendance entre les États-Unis et la Chine, impossible d'y échapper et elle (leur) sert aussi à se rapprocher: "l'un ne prospère que si l'autre (prospère) aussi", a-t-il continué.

Tim Cook a évoqué pour son groupe le "meilleur troisième trimestre" de son histoire, aidé par de "solides ventes d'iPhone, des services" et des "produits" (autres que les iPhone, iPad et ordinateurs), à savoir notamment les écouteurs, le boîtier Apple TV, l'enceinte connectée HomePod ou encore la montre AppleWatch.

Sur la troisième trimestre 2017-2018, Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 53,3 milliards de dollars contre 45,41 milliards un an plus tôt et 52,34 milliards attendu par le consensus Reuters I/B/E/S.

Apple est donc parvenu une nouvelle fois à faire mieux que prévu et à voir son action progresser malgré la passe difficile traversée par les valeurs technologiques en Bourse, dans le sillage en particulier des résultats décevants de Facebook publiés la semaine dernière, qui lui ont fait perdre près de 20 % en Bourse dans la foulée.

Luca Maestri, directeur financier d'Apple, a dit à Reuters que ce prix avait été dopé par les derniers modèles les plus coûteux du groupe, dont l'iPhone X, commercialisé à 999 dollars.

Le bénéfice par action est de 2,34 dollars (+40% sur un an) sachant que Wall Street tablait sur un chiffre d'affaires de 52,3 milliards de dollars et un bénéfice par action de 2,18 dollars. Apple deviendrait la première entreprise privée à franchir ce cap. Le bénéfice par action est de 2,34 dollars par action, là où il était de 1,67 dollar par action il y a un an.

Share