Les infections sexuellement transmissibles explosent en France, l'IDF en tête

Share

Le nombre de personnes diagnostiquées pour une infection à gonocoque en 2016 a été estimé à 49 628.

Le nombre d'infections à chlamydia et à gonocoque explose depuis quatre ans, selon les chiffres publiés mercredi 18 juillet par l'agence sanitaire Santé publique France. Pourquoi? Comment savoir si on est porteur et comment se protéger?

Alors que nous sommes en plein été, une période plutôt favorable aux rencontres, Santé Publique France vient de publier une enquête qui va plomber l'ambiance. Une prédominance de l'infection est par ailleurs constatée chez les femmes (592/100 000 contre 380/100 000 chez les hommes), notamment chez les jeunes de 15-24 ans (2 271/100 000).

Alors pour contrer cette flambée des infections sexuellement transmissibles, les spécialistes insistent: le moyen le plus efficace c'est le préservatif. La majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptômes et ignorent souvent qu'elles sont touchées par cette IST: c'est pour cela que la Chlamydia est considérée comme une "maladie silencieuse". La femme peut avoir des sensations de brûlures en urinant, des pertes vaginales inhabituelles, des saignements entre ses menstruations ou après les rapports, des douleurs pendant les relations sexuelles ou encore un écoulement anormal par l'anus. Florence Lot, de Santé Publique France, prend l'exemple de l'infection à Chlamydia dont les conséquences peuvent être très graves: "le problème, c'est que si elles traînent et ne sont pas diagnostiquées, elles peuvent, à terme, donner des complications de type douleurs chroniques, stérilité, transmission de la mère à l'enfant". Un programme de dépistage par auto-prélèvement pour les jeunes de moins de 25 ans, baptisé i-Predict est aussi en cours d'étude.

"C'est vraiment important d'être dépisté et d'être traité". Tout d'abord, cet organisme pointe un manque de politique de prévention. "Gardes-en toujours sur toi", menée du 18 juillet au 17 août, met en scène de manière ludique le préservatif en démontrant ses qualités intrinsèques (résistance, imperméabilité...).

Share